Vous vous êtes déjà demandé comment se passent les journées de travail chez Amazon ? Vous vous interrogez sur les personnes qui travaillent dans l'une des entreprises les plus centrées sur le client au monde ?

Le profil de ce mois-ci nous invite à découvrir la carrière d'un architecte de solution arrivé en tant que stagiaire il y a quatre ans chez Amazon, où il s'épanouit encore comme au premier jour.

  1. Pouvez-vous vous décrire en 2 à 4 phrases ? (Pour plus d'inspiration, découvrez nos profils ici.)                               

 Je dirais que chaque jour, j'entreprends tout ce que je fais avec passion.                                                                                                                                         

  1. Quand avez-vous rejoint Amazon, quel est votre poste et comment décririez-vous vos responsabilités ? 

J'ai rejoint Amazon en octobre 2016, comme stagiaire dans l'équipe dont je suis encore aujourd'hui membre. En tant qu'architecte de solution pour l'équipe Amazon Pay, mon rôle consiste à aider les marchands et les partenaires à intégrer notre produit dans leur plateforme, mais aussi à travailler avec les équipes internes sur le développement de produits.

  1. À quoi ressemble votre journée type ?         

Cela peut paraître évident, mais aucune journée ne se ressemble dans mon travail d'architecte de solution. C'est ce qui le rend d'autant plus passionnant. Mon planning dépend principalement des besoins des clients. Certains jours sont dédiés aux appels avec les marchands et les partenaires afin de les aider sur un projet en cours ou au test d'une nouvelle fonctionnalité ou d'une intégration terminée. D'autres, je participe à des réunions en face à face avec des clients ou à des événements avec nos partenaires. J'aime particulièrement jongler entre ces différentes tâches.                                                                                                                

  1. Qu'est-ce que vous appréciez dans la culture Amazon ? Ou qu'avez-vous appris depuis vos débuts chez Amazon ?     

L'une des choses que j'apprécie ici depuis mon tout premier jour, c'est la possibilité de communiquer dans toute l'organisation. Autrement dit, même si l'ancienneté des collaborateurs est évidemment un élément important et très respecté, chacun a le droit de partager ses idées et de faire part de ses préoccupations ouvertement et à tout moment. Amazon est la première entreprise dans laquelle j'ai travaillé, et je ne m'attendais pas du tout à un tel environnement et, même après trois ans passés ici, il m'arrive encore d'être surpris. 

  1. Quel est votre principe de leadership préféré et pourquoi ?        

Gagner la confiance. Mon travail porte sur des projets pouvant concerner de nombreuses parties prenantes, aussi bien internes qu'externes. Il est donc indispensable de réussir à impliquer et aligner tout le monde afin d'avancer dans la bonne direction. Gagner la confiance des collaborateurs et des clients est le principe le plus important, car il permet de faire bouger les choses. Nous occupons tous des fonctions très spécialisées au sein de notre organisation, et nous dépendons forcément les uns des autres pour atteindre nos objectifs. Avoir un bon esprit d'équipe, gagner la confiance de ses pairs et de ses managers, mais aussi se fier aux autres sont les seules clés de la réussite.                                                                                         

  1. Citez une des raisons pour lesquelles vous aimez travailler chez Amazon Pay. 

Si je devais n'en citer qu'une, ce serait sans aucun doute les personnes avec qui je travaille chaque jour. Je pense que notre unité commerciale jouit d'un véritable esprit d'équipe. Tout le monde est gentil et s'entend plutôt bien, et il y a une bonne ambiance, ce qui aide à venir travailler le matin.

  1. Comment Amazon soutient-il vos objectifs de carrière ? 

Lorsque je suis arrivé, mon équipe comptait moitié moins de membres qu'aujourd'hui. Alors, même si j'étais encore « junior », on m'a confié de plus gros projets alors que je ne m'y attendais pas. J'ai bien sûr beaucoup appris : j'ai parfait mes connaissances sur l'entreprise et le secteur du paiement, et mon approche à l'égard du travail et de mes relations personnelles en général a évolué. Un environnement aussi dynamique offre de nombreuses opportunités pour ceux qui sont prêts à relever des défis. 

  1. Quelles sont vos passions en dehors du travail ? Qu'est-ce qui vous intéresse le plus en dehors de votre travail ? 

Je suis un fan inconditionnel de basket. C'est ma plus grande passion depuis que je suis enfant ; j'y joue encore souvent et je suis les matchs dès que je le peux. J'aime aussi toute sorte de sport, en particulier ceux en équipe, et j'ai commencé à m'intéresser au football américain cette année (allez les Seahawks !). Et en tant qu'Italien, j'imagine que je porte la nourriture dans mes gênes ; j'aime donc découvrir de nouveaux endroits et essayer de nouveaux plats. Aussi, étant ingénieur informatique, difficile de cacher mon côté geek, j'adore les jeux vidéo. 

  1. Parlez-nous de votre super pouvoir ou de quelque chose à propos de vous que la plupart de vos collègues ignorent (talent caché, hobby, aspiration, etc.) ?

Toujours en lien avec mon amour pour la nourriture, j'ai essayé d'améliorer mes compétences culinaires au cours de ces derniers mois. L'une des choses que j'aime par-dessus tout, c'est cuisiner pour mes amis et nous retrouver tous ensemble autour de la table. Et pour ajouter un peu de piquant à ces repas, je m'oblige à préparer un plat que je n'ai jamais cuisiné auparavant. Un ami a d'ailleurs commencé à appeler ces repas « Fed by Fede », ce qui ferait un nom sympa pour un futur restaurant, qui sait... 

  1. Si vous aviez une devise personnelle, qu'est-ce que ce serait ?

Je ne sais pas si c'est vraiment une devise, mais une règle que je garde à l'esprit et que j'applique souvent, c'est « si tu fais quelque chose, fais-le à 100 % ». J'essaie toujours de me donner à 100 % dans tout ce que j'entreprends, que ce soit professionnel ou personnel. Et si j'échoue, au moins je n'ai aucun regret.