Malgré les récentes innovations en matière de e-commerce et de paiements, la plupart des consommateurs achètent toujours sur internet « à l’ancienne » : ils vont fouiller dans leur portefeuille, sortent leur carte de crédit et saisissent le numéro de carte, la date d’expiration et le code de sécurité. Néanmoins, les fournisseurs de moyens de paiement tiers innovent rapidement, ce qui permet aux utilisateurs d’acheter en ligne sans avoir à chercher leur carte de crédit.

Selon une étude de 2017 réalisée par l’institut Baymard, « un sous-groupe d’utilisateurs bien établi utilise maintenant couramment les moyens de paiement tiers ». D’ailleurs, 8 % des utilisateurs en ligne ont abandonné leur panier au cours du trimestre dernier, car leur option de paiement tierce préférée n’était pas proposée.

Si plusieurs facteurs expliquent l’ascension des services de paiement tiers dans le secteur de la vente en ligne, l’une des raisons principales est la sécurité.

Les options de paiement tierces évitent aux utilisateurs de se perdre dans les conjectures, et peuvent rendre votre processus de paiement encore plus sécurisé et pratique par association.

Il faut parfois beaucoup de temps et d’efforts pour gagner la confiance des consommateurs, en particulier quand on est une petite entreprise. Les options de paiement tierces évitent aux utilisateurs de se perdre dans les conjectures, et peuvent rendre votre processus de paiement encore plus sécurisé et pratique par association. Voici quelques-uns des scénarios de paiement qui ont largement bénéficié du fait d’avoir proposé des options de paiement tierces.

Transactions internationales

Selon l’étude de Baymard, les utilisateurs sont particulièrement susceptibles d’utiliser une option de paiement tierce lorsqu’ils passent commande dans un autre pays. Ces utilisateurs se tournent vers un tiers pour la sécurité que celui-ci peut leur offrir si quelque chose se passe mal avec une commande. Pour citer un client d’une étude de recherche achetant sur des sites étrangers :

« Je pense que c’est plus simple. En plus, si le vendeur dit avoir envoyé l’article, mais que je ne l’ai pas reçu, qu’est-ce que je peux faire ? Je n’y connais rien en droit. Alors, que faire dans une telle situation ? »

Ces utilisateurs se tournent vers un tiers pour la sécurité que celui-ci peut leur offrir si quelque chose se passe mal avec une commande.

Les options de paiement tierces offrent une garantie quant à la sécurité et la fiabilité d’un vendeur, ainsi que de la simplicité et de la commodité.

En cas de problème de carte de crédit

C’est toujours bien d’avoir un plan B. En cas de problème de carte de crédit, les options de paiement tierces peuvent faire la différence entre un panier oublié et une transaction réussie. Selon le rapport de Baymard, jusqu’à 4 % des utilisateurs rencontrent des erreurs de validation de leur carte de crédit. Une option de paiement tierce peut être une alternative sécurité si quelque chose ne fonctionne pas avec le moyen de paiement préféré d’un utilisateur. Comme l’explique Baymard, « cette solution s’est révélée particulièrement efficace pour le groupe d’acheteurs qui avaient déjà payé via un tiers ».

C’est pourquoi, comme l’explique Baymard, 83 % du top 60 des sites de e-commerce utilisent des options de paiement tierces. Offrir au moins une solution de paiement tierce peut réduire le risque d’abandon de panier, en particulier si votre clientèle est internationale. Vous voulez découvrir d’autres moyens de simplifier le processus d’achat ? Lisez le reste de notre série ou téléchargez le rapport Baymard ici.