Les entreprises pouvant se targuer d’une telle longévité sont rares, surtout dans un secteur où la concurrence est aussi forte. Le secret de la marque née à Romilly-sur-Seine ? Avoir su préserver son identité tout en restant tournée vers l’avenir, notamment par le biais de collaborations avec les acteurs les plus importants du monde du sport, et sans jamais cesser de se réinventer pendant les moments de crises.

Une vie dédiée au sport

L’histoire de la marque Le Coq Sportif mérite d’être racontée. En 1882, le fondateur de la marque, Émile Camuset, commence à fabriquer des maillots en jersey pour ses amis sportifs. Et ce n’est que le commencement : dans les années 1920, la production s’intensifie pour fournir les fédérations, ainsi que les équipes professionnelles et amateurs de cyclisme, football, rugby et basket, masculines comme féminines.

En 1939, Le Coq Sportif devient une marque de vêtements généraliste et crée le premier survêtement de l’histoire, une tenue qui sera ironiquement surnommée « l’habit du dimanche ». Les Français s’entichent de plus en plus de la marque, qui en 1951 devient le fournisseur officiel des maillots du Tour de France. Mais le coq ne s’arrête pas là : en 1958, il apparaît sur les maillots de l’équipe de France de football de Raymond Kopa, puis sur les tenues des Bleus aux Jeux olympiques d’été de Rome de 1960.

C’est l’âge d’or pour Le Coq Sportif qui, pendant des années, accompagne les champions de diverses disciplines vers les sommets de leur sport. L’équipe de France de rugby, le tennisman américain Arthur Ashe, l’Italie championne du monde de football en 1982, Yannick Noah vainqueur de Roland Garros en 1983, le club Everton en 1985, l’Argentine en 1986, pour ne citer qu’eux. Mais on n’oublie jamais ses premières amours, c’est pourquoi, en 2012, la marque redevient le fournisseur officiel du Tour de France. Mais elle se lance aussi de nouveaux défis, comme la collaboration avec le club de football italien de la Fiorentina et l’écurie de formule 1 Renault.

La France en pole position

Après son acquisition par Adidas en 1988, Le Coq Sportif devient la propriété de la société suisse Airesis SA en 2005. Suite à une période d’ajustements, la marque enregistre en 2017 une croissance positive et ouvre de nouvelles boutiques en France et dans le monde, en veillant à s’adapter constamment aux nouvelles exigences du marché. Le porte-parole de la marque explique que « les collaborations avec la Fédération française de rugby (FFR) et avec l’écurie Renault F1 Team permettent d’améliorer la stratégie d’image de marque des lignes de vêtements et d’asseoir la place de la marque Le Coq Sportif dans le monde du sport professionnel ».

Cette stratégie n’a pas tardé à porter ses fruits. La collaboration avec le constructeur automobile a notamment donné naissance à un modèle de chaussures exclusif réalisé sur mesure pour le lancement du nouveau Renault Captur. Cette basket reprend les coloris et les lignes du SUV pour refléter son esprit d’audace, tandis qu’elle se pare du célèbre coq, désormais symbole de l’univers sportswear et du haut niveau.

À partir de 2021, Le Coq Sportif deviendra pour la seconde fois fournisseur officiel de l’équipe de France olympique et paralympique, qui participera aux Jeux olympiques de Paris en 2024. « Paris 2024 a choisi une marque française pour habiller les équipes et les sportifs français pour les Jeux olympiques et paralympiques qui se tiendront en France ! » Ce choix permettra de promouvoir les territoires de France, l’industrie française et notre savoir-faire réputé mondialement », se félicite Marc-Henri Beausire, le PDG d’Airesis. Le coq va donc revenir chanter sur la terre de ses origines.

Restons en contact

Recevez les dernières nouvelles d'Amazon Pay directement dans votre boîte de réception.