Nous sommes tous pris par nos activités, et notre temps est précieux. Les personnes qui donnent un peu plus de leur temps en se portant bénévoles par pur altruisme sans rien attendre d'autre en retour qu'un travail bien fait sont de véritables héros.

Pour l'édition « Profils Amazon Pay » de ce mois-ci, nous avons décidé de soutenir quelques héros de l'ombre qui agissent bénévolement pour Amazon Pay aux quatre coins du monde, comme Takahisa Toyodome au Japon, Andreea Amati en Europe et Garmany Yeager aux États-Unis.

Découvrez-en plus sur ces bénévoles, notamment sur leur carrière chez Amazon et certaines des causes qui leur tiennent à cœur.

Depuis quand travaillez-vous chez Amazon et quel a été votre parcours au sein de l'entreprise?

Takahisa Toyodome: J'ai été embauché chez Amazon en tant que gestionnaire multi-comptes auprès du service vendeur en juin 2011. J'ai découvert le service qui s'appelait alors « Amazon Payments » en 2013, lorsque, dans une session de questions/réponses, Tom Taylor a déclaré que le secteur du « paiement serait la prochaine innovation d'Amazon ». Peu après l'approbation de l'expansion d'Amazon Payments au Japon, j'ai intégré le service pour participer au lancement de la fonctionnalité « Connectez-vous et payez avec Amazon » au Japon. J'ai assisté à un grand nombre d'innovations au sein d'Amazon Pay. Mon travail me plaît beaucoup, et je suis très fier de faire partie de l'équipe Amazon Pay.

Andreea Amati:J'ai rejoint Amazon Pay il y a près de six ans. Toutes ces années ont été très enrichissantes, tant sur le plan personnel que professionnel : j'ai occupé différents postes, de la gestion de comptes technique à la gestion de programmes et de portefeuilles, en plus des équipes et des sujets sur lesquels j'ai pu travailler. Grâce à Amazon Pay, j'ai pu évoluer au sein du poste et de la carrière que je m'étais imaginés à l'obtention de mon diplôme universitaire. Aujourd'hui, en tant que gestionnaire de programmes senior, je suis chargée de résoudre des problèmes variés, d'apporter une attention très particulière aux clients et de trouver le juste milieu sur les projets complexes.

Garmany Yeager:J'ai commencé à travailler chez Amazon il y a quatre ans, dans l'un des sites du service client à Lexington, dans le Kentucky, en tant que responsable du service client. J'ai alors collaboré avec des partenaires en première ligne et j'ai pu acquérir des connaissances opérationnelles sur les processus au sein de notre service client. Je suis arrivée chez Amazon Pay (et à Seattle !) en 2018 en tant que gestionnaire du support marchand, au sein de l'équipe de support marchand d'Amérique du Nord. Nos marchands sont aussi nos clients, et j'ai beaucoup aimé les assister et collaborer avec un autre segment de notre base de clients. À présent, je dirige une équipe de gestionnaires de comptes techniques qui assiste nos marchands gérés et s'efforce d'améliorer nos processus en partant de nos clients.

Question: Quels types d'activités bénévoles avez-vous effectués avec Amazon Pay et Amazon ? Y a-t-il une cause qui vous tient particulièrement à cœur?

Garmany Yeager: J'ai la chance de travailler pour une entreprise qui valorise grandement le bénévolat et les actions ayant un impact. Je dirige un comité pour notre équipe d'Amérique dont le but est de s'impliquer auprès des collectivités. Parmi les actions que j'ai préférées, il y a les dons de repas au personnel médical, les dons alimentaires en soutien aux cérémonies de remise des diplômes de Mary's Place ainsi que les dons de matériel à Northwest Harvest, une banque alimentaire locale.

J'essaie d'aider les autres partout où je le peux, mais je suis particulièrement sensible au bien-être animal et je soutiens des organisations comme Best Friends, qui possède des refuges pour lutter contre l'euthanasie à travers tout le pays et œuvre pour un monde meilleur à travers la bienveillance envers les animaux.

Takahisa Toyodome: J'ai choisi de me porter bénévole pour une cause qui m'est très chère : le « Grand séisme de l'est du Japon du 11 mars ». J'ai été membre du comité japonais de bénévoles « Grand séisme de l'est du Japon » d'Amazon, où j'ai dirigé les activités pendant quatre ans. Nos activités étaient les suivantes : 1) ramassage des débris pendant les deux premières années, 2) interactions sociales avec les personnes touchées par le séisme et 3) récupération de photos abîmées pour préserver la mémoire des victimes.

Andreea Amati: Le développement durable, l'éducation et le soutien auprès des organisations locales sont des causes de bénévolat qui me tiennent à cœur. Je copréside la branche de développement durable d'Amazon Luxembourg. Lors des dernières fêtes de fin d'année, nous avons organisé un événement autour des emballages durables, lors duquel 102 cadeaux ont été emballés, tandis que nous avons soulevé des fonds pour les organismes de bienfaisance Caritas et Natur & Ëmwelt (un organisme à but non lucratif local qui soutient la biodiversité au Luxembourg). Nous avons également organisé une vente de charité d'articles de surcyclage et diffusons continuellement des informations sur les directives de recyclage locales et les solutions alternatives en faveur d'un développement durable.

Question : Quel moment vous a particulièrement marqué lors de votre bénévolat?

Takahisa Toyodome: Lorsque je me suis porté volontaire la première fois pour ramasser les débris causés par le séisme, j'ai été surpris de voir mes collaborateurs d'Amazon discuter de la procédure à mettre en place, avant de suivre la productivité de nos mesures de ramassage. À ce moment-là, je n'ai pu que constater l'efficacité typique des opérations d'Amazon. Je suis aussi fier de voir qu'Amazon Pay vient au secours des sinistrés grâce à une solution durable et évolutive.

Garmany Yeager: Mon plus grand souvenir en tant que bénévole, c'était sur notre site du service client dans le Kentucky. Chaque année, le site s'associe à l'Armée du salut et achète et emballe des centaines de cadeaux pour les enfants.

Andreea Amati: Je pense que le plus beau cadeau qu'on puisse offrir à quelqu'un, c'est du temps et une attention totale. Chaque action ayant un impact direct ou indirect sur la qualité de vie, la santé, l'éducation ou le bien-être global d'une personne provoque un sentiment inoubliable et très gratifiant à bien des égards. Je me souviens particulièrement d'une action bénévole portant sur l'éducation en décembre dernier. Amazon avait alors invité 50 filles de 11 à 15 ans provenant de différentes écoles luxembourgeoises à se rendre dans notre siège social européen à Luxembourg pour participer à des ateliers STEM axés sur la science et la technologie. Nous leur avions conçu un environnement stimulant et nous avions préparé une présentation de l'univers de la science, de la programmation et du développement durable grâce à des méthodes ludiques et pratiques.

Andreea, comment arrivez-vous à combiner vie professionnelle/personnelle et bénévolat?

Andreea Amati: Aussi loin que je me souvienne, le bénévolat, quel qu'il soit, a toujours fait partie de ma vie. Pour moi, donner de son temps est essentiel et permet de garder les pieds sur terre. J'ai la conviction que, comme pour n'importe quelle autre activité, le fait d'intégrer le bénévolat dans son emploi du temps relève d'un choix délibéré. Ce temps, il suffit de le prendre. Comme pour chaque décision que nous prenons au quotidien, cette démarche se transforme progressivement en habitude. J'aime bien adapter mes actions bénévoles en fonction de mes loisirs, comme la randonnée. Cet automne, j'ai participé au défi Cleanup Day à Luxembourg. J'ai ramassé 150 litres de déchets et 40 litres d'emballages recyclables sur un sentier de randonnée de 15 km.

Restons en contact

Recevez les dernières nouvelles d'Amazon Pay directement dans votre boîte de réception.